Voici maintenant deux jours que nous sommes à Dehli, une ville où tout semble mêlé, encore plus qu'ailleurs... Des gens partout, des rickshaws, des vélos, des vaches, des chevaux, des chiens... La ville est très bruyante... Il nous fallait un havre de paix pour nous reposer, nous avons donc élu domicile pour nos deux dernières nuits à Yatri House, dans une petite impasse résidentielle, un petit coin de verdure et de calme loin de l'agitation et des klaxons. Hier, on a tout simplement glandouillé! On s'est levé vers 10 heures, avons changé d'hôtel pour Yatri vers midi et avons dû commencer à visiter Delhi vers 16h! On est allé vers Connaught Place, dite les Champs Elysées de Delhi... Des hommes d'affaires croisent les nombreux mendiants, un grand contraste dans les gens... contraste également des infrastructures. Nous sommes allés boire une bière dans un bar branchouille qui serait tout a fait à sa place sur une belle avenue de Paris mais pour y aller, nous avons marché sur les trottoirs défoncés de la place... oui tout est contraste. On a du rester une bonne heure et demi dans le bar branchouille et sommes ensuite allés manger vers 20 heures... Une journée bien calme!
Ce matin, nous sommes partis de l'hôtel vers 10 heures pour aller dans le Old Delhi. On y a découvert une superbe mosquée du XV ou XVIème siècle, le fort rouge Moghol et un temple Sick très étonnant! Les sicks sont très reconnaissables à leur turban et leur belle allure. Ils forment une communauté des plus originale de l'Inde, composée de près de 20 millions de personnes soit 2 pour cent de la population totale, ils sont très présents dans le domaine de l'économie des affaires et du commerce : ils ont la réputation de gens honnêtes, d'interlocuteurs sûrs, souvent recherchés lors de transactions. Le temple que nous avons visité, Gurudwara Sis Ganj regorge d'activité : les gens, les musiciens aux longues barbes grises, turban violet et lunettes de soleil noires pour l'un d'entre eux!  Apres cela, Providence! Un Mac Do sur notre route, Stéphane l'a repéré de loin, il commençait à s'inquiéter de ce qu'il pourrait bien manger dans ce quartier, la bouffe indienne plus ça va et plus il en a à redire... Et "c'est trop épicé", et "on dirait du vomis", et "franchement, je comprends pourquoi ils sont malades les indiens avec ce qu'ils mangent"... Pour ma part, je suis moins catégorique mais étais tout de même contente de le trouver ce Mac Do! Mais promis ce soir on se fait un bon resto indien... Une fois n'est pas coutume. On a bien vadrouille dans le Old Delhi, je me suis achetée un Sari, je ne sais pas à quelle occasion je vais pouvoir le mettre mais bon. Il est bientôt 18 heures, nous sommes rentrés à l'hôtel se reposer un peu de la ville tumultueuse. Demain dernier jour... Ca sent la fin. On consacrera notre journée à New Delhi et au shopping de la dernière chance!

Retour à l'accueil